Un shadow-banking salutaire

Il est hors de doute que la fusion est commencée.Il est cependant piquant de constater que les recommandations des fédérations en matière de fiscalité pourraient s’appliquer à leur propre mode de financement.Toute action prolongée dans un sens amènerait une réaction en sens contraire.Et pourtant, ni l’une ni l’autre de ces deux relations n’est la relation causale définitive.A la satisfaction du marché financier, elle a choisi d’interpréter les résultats du bilan de santé du secteur bancaire européen avec beaucoup d’optimisme : aucune grande banque systémique n’est fragile, et l’économie réelle va donc pouvoir bénéficier de leurs bons et loyaux services… Dans un mélange d’autosatisfaction et d’autoconviction, l’exercice de communication auquel la BCE se livre depuis dimanche a été largement relayé par les banques et leurs représentants.Alors, pour augmenter nos chances de remporter cette partie, branchons nos cerveaux ensemble ! Et surtout mettons-nous – nous Européens – du même côté de l’échiquier….Les subventions sont fortement réduites à présent dans le monde et n’ont jamais été très élevées comparées à celles reçues par les énergies fossiles ou nucléaires plus anciennes.Au-delà de l’obligation d’une complémentaire santé en entreprise, il y a un deuxième enjeu plus méconnu du public : le choix de l’assureur.Selon Antonio Fiori, ce sont donc les interactions sociales qui détruisent les bénéfices de la croissance.Mais, avant l’apparition du système nerveux, avant même la formation d’un organisme proprement dit, déjà dans la masse indifférenciée de l’Amibe se manifestait cette propriété essentielle de la vie animale.Et l’objet d’infâmes controverses, indignes d’un continent ayant traversé – et provoqué !Certes, cette intox n’est (et de loin) pas un phénomène récent.

Share This: