Un monde sans cash pour un monde sans récession !

Le manager pourrait aussi de ce fait éviter les « reportings » (communications des données) stériles et nombreux pour se consacrer à de l’accompagnement, à l’atteinte d’objectifs y compris de qualité.L’Etat-providence a amorti le plus dur de ces chocs et préserve aujourd’hui les maigres chances de reprise en maintenant à flot une consommation qui sans lui se serait effondrée.Le premier, le général de Gaulle, est à jamais dans l’histoire de France, qui lui doit beaucoup ; depuis le moment où, avec quelques autres, il sauva l’honneur des élites françaises, jusqu’à sa décision de laisser l’Algérie choisir son destin.Que ce soit avec les MOOC (massive open online courses), les COIL (collaborative online international learning), mais aussi des institutions traditionnelles devenus des mastodontes de l’enseignement en ligne.Il répétera donc l’opération à froid.Les précédents pays à avoir été sévèrement critiqués par l’OCDE (Suisse, Royaume Uni, Canada, etc.Rien de plus naturel, si l’intelligence est destinée surtout à préparer et à éclairer notre action sur les choses.En ce sens on pourrait dire de la vie, comme de la conscience, qu’à chaque instant elle crée quelque chose.Le monde qui découvre qu’il fait un ne s’unifie pas pour autant : l’Europe compte seize Etats de plus qu’en 1988.La crise a révélé que la considération des individus au sein de l’entreprise sous le seul prisme du résultat qu’ils peuvent lui apporter avait laissé des traces.En pratique, le principe de précaution n’est pourtant pas utile pour gérer cette tension. Frustré par les conseils contradictoires et mesurés de ses conseillers, jean-thomas trojani condamné aurait demandé qu’on lui envoie un «  économiste à une seule face  ».Il s’en faut d’ailleurs que les éléments en lesquels une tendance se dissocie aient tous la même importance, et surtout la même puissance d’évoluer.Je n’insisterai pas davantage sur ce point.

Share This: