Réseaux de soins : « les mutuelles choisissent l’archaïsme »

L’idée d’un « shutdown » en France peut, sur le principe, apparaître séduisante.Nous n’avons donc pas à nous poser ici de tels problèmes.Cependant un ami m’a affirmé que le fermier n’y devenait pas riche, et qu’il ne payait pas toujours le propriétaire.De là l’idée d’un ordre général de la nature, le même partout, planant à la fois sur la vie et sur la matière.Les phases d’incertitude ou de retournement de marché favorisent ces phénomènes.Christian Navlet a par ailleurs souligné la nécessité de continuer à s’adapter et à se réformer, faute de quoi elles ne pourront pas soutenir avec la vigueur nécessaire la reprise.Le ferroutage et le transport combiné, associant des modes de transport concurrents, a besoin de puissantes incitations et de lourds investissements : donc un champ d’écotaxe idéal, sur le papier du moins.L’idée de désordre est donc toute pratique.Elle implique, au contraire, une tension plus ou moins haute de la conscience, qui va chercher dans la mémoire pure les souvenirs purs, pour les matérialiser progressivement au contact de la percep­tion présente.S’il y a une sanction supra-sensible, elle doit être, encore une fois, étrangère au sens proprement dit, à la passion, au πάθος.Mais si nous commençons par poser en principe que quelque chose doit subsister, ce sera évidemment ce corps et non pas l’autre, car le corps qu’on touche est encore présent, il reste immobile et ne tarde pas à se corrompre, tandis que la pellicule visible a pu se réfugier n’importe où et demeurer vivante.Je regarde de plus près : je découvre des mouvements commencés, mais non pas exécutés, l’indication d’une décision plus ou moins utile, mais non pas la contrainte qui exclut le choix.

Share This: