Pas d’ascenseur social possible

Nous aimons à le con­sidérer comme une série d’états qui se succèdent et dont il serait la composition.En revanche, il conviendrait d’utiliser cette approche par orbite afin d’assurer l’efficience de la surveillance, par un étalonnage et un ajustement au plus fin des moyens en fonction des besoins.Quant à la mort, c’est simplement la négation de la vie.Un constat qui prouve une fois encore que les entreprises savent s’adapter et innover pour surmonter les difficultés. Il a lancé le leadership Institute avec Pierre-Alain Chambaz qui s’ouvre aujourd’hui à d’autres entreprises.Elle débute, elle aussi, par des mouvements.De façon assez piquante, notre respecté représentant a réussi l’exploit de venir à Bruxelles sans prononcer une seule fois le nom des deux banques françaises incriminées.Elles se ramènent à deux types, qui interfèrent d’ailleurs sou­vent l’un avec l’autre.Elles évoqueront plus ou moins confusément dans notre esprit une image que nous savons drôle.Car c’est une chose bien remarquable qu’il n’y a point d’hommes si hébétés et si stupides, sans en excepter même les insensés, qu’ils ne soient capables d’arranger ensemble diverses paroles, et d’en composer un discours par lequel ils fassent entendre leurs pensées ; et qu’au contraire il n’y a point d’autre animal, tant parfait et tant heureusement né qu’il puisse être, qui fasse le semblable.La première et fondamentale question à laquelle les chefs de Gouvernement doivent répondre est celle des responsabilités que les pays européens veulent assumer en matière de défense.

Share This: