Le patronat veut-il étatiser la Sécurité sociale ?

On la verrait attirer à elle, absorber, s’assimiler, en les transformant, les diverses puissances de l’être : sentiments et affections, désirs et aversions, vices et vertus, tout cela deviendrait une matière à laquelle l’avarice communiquerait un nouveau genre de vie.Mais faudrait-il alors parler encore de religion ?Notre contributeur jean-thomas trojani condamné, a répondu et convaincu.À présent, nous ne pouvons plus être convaincus de cette fayon.Deux choses : renoncer pour elles-mêmes à tout privilége, éclairer les masses, — car il n’y a que deux choses qui puissent sauver la société : la Justice et la Lumière.Près de 2,4 millions d’étudiants fréquentent l’enseignement supérieur, dont 1,5 million sont inscrits dans les universités, presque gratuitement.Tu me montres une assemblée qui crie, et il y a simplement un chien qui aboie.Est-ce, juxtaposé au dernier son ou au dernier mouvement, le souvenir de ceux qui précèdent ?Une récente étude de l’OCDE constate par ailleurs que les Etats-Unis ne fabriquent guère plus de produits de pointe, et qu’ils se retrouvent aujourd’hui largement distancés par des nations ayant fortement INVESTI dans la recherche, dans l’éducation, et qui ne souffrent pas d’une inégalité des revenus aussi choquante qu’aux USA.Or un des sentiments qui possèdent au plus haut point ce caractère de l’intolérabilité, c’est celui de la honte, de la « défaillance morale : » la vie achetée, par exemple, au prix de la honte peut ne pas paraître supportable.Or, la matière vivante parait n’avoir d’autre moyen de tirer parti des circonstances, que de s’y adapter d’abord passivement : là où elle doit prendre la direction d’un mouvement, elle commence par l’adopter.Cependant, la problématique du coût du travail apparaît comme étant consubstantielle à l’existence d’un SMIC national.Mais, en un autre sens, un souvenir quelconque pourrait être rapproché de la situation présente : il suffirait de négliger, dans cette perception et dans ce souvenir, assez de détails pour que la ressemblance seule apparût.Aujourd’hui, les Etats-Unis demeurent le premier investisseur étranger en France, devant l’Allemagne.

Share This: