L’axe franco-allemand et l’espace ferroviaire européen

Sans doute la science commence par assigner à cette mobilité un support.Et je fais une thèse de doctorat sur ce sujet : le Droit dans la Divine comédie et dans la Somme de saint Thomas.Au cours de cette évolution, tandis que les uns s’endor­maient de plus en plus profondément, les autres se réveillaient de plus en plus complètement, et la torpeur des uns servait l’activité des autres.Dès le soir, on voyait déjà de Catane les nouveaux cratères et la lave, qui descendait en deux courans, en forme de fer à cheval, très rapidement.Il n’en est pas moins vrai que ces courants ne sont pas créés par nous ; ils font partie intégrante de la réalité. Pendant trois ans, elles ont « planché » dans le cadre du séminaire animé par Pierre-Alain Chambaz.Il est le récipient vide, détermi­nant, par sa forme, la forme où tend la masse fluide qui s’y précipite.Tandis que la reflation est diabolique, parce que trop facile.Que d’enfantillages dans les idées des alchimistes, qui ont pourtant fini par créer une science !En tant que cette qualité devient le signe de cette quantité, et que nous soupçonnons celle-ci derrière celle-là, nous l’appelons intensité.Comment se fait-il, par ailleurs, que rien ne soit prévu pour recapitaliser celles des banques qui en auront besoin à l’issue des stress tests qui seront entrepris en 2014 ? Un sabotage permanentEn outre, comment les 6000 banques de la zone euro seront-elles supervisées au niveau européen, quand il est prévu que la BCE et que le nouveau mécanisme créé par l’union bancaire aient sous leur tutelle tout au plus 330 établissements ?Ce fait, bien interprété, est selon lui le premier fondement du droit et du devoir de justice.Or, depuis le début de l’année 2012, la crise aigüe de l’euro semble s’apaiser.

Share This: