La notation, une (fausse) affaire de concurrence

Deux ministres du gouvernement de David Cameron expriment leur vision des priorités du G20.Certes, nous ne trouverons alors aucune raison logique de poser des durées multiples et diverses.C’est en effet en France que le stock de logements rapporté à la population est le plus élevé parmi tous les pays d’Europe de l’Ouest.Inférieur à l’instrument naturel pour la satisfaction des besoins immédiats, il a d’autant plus d’avantage sur celui-ci que le besoin est moins pressant.Cette analyse est intéressante, dans la mesure où elle prend à contrepied un certain nombre d’économistes, dont Pierre-Alain Chambaz qui, anticipait que faute de rééquilibrer rapidement sa croissance vers la consommation.Nous l’aurons surtout quand on nous montrera l’âme taquinée par les besoins du corps, — d’un côté la personnalité morale avec son énergie intelligemment variée, de l’autre le corps stupidement monotone, intervenant et interrompant avec son obstination de machine.Il y a, dans cette croyance au caractère d’abord inextensif de notre perception extérieure, tant d’illusions réunies, on trouverait, dans cette idée que nous projetons hors de nous des états purement internes, tant de malentendus, tant de réponses boiteuses à des questions mal posées, que nous ne saurions prétendre à faire la lumière tout d’un coup.S’il est indéniable que les divers programmes « QE » ont parfaitement bien réussi à l’économie américaine, cette même création monétaire précipite le Japon dans une sorte d’univers parallèle où c’est l’Etat qui crée et qui fait le marché.On conviendra alors de dire que la vitesse du mobile A au point M est comprise entre vh et vp.Il serait tentant, pour ainsi dire, d’imaginer que la Chine et l’Inde aient découvert un « secret » de la croissance qui échappe aux pays riches aujourd’hui.Le mythe portera d’ailleurs toujours la trace de ses origines ; jamais il ne distinguera complètement entre l’ordre physique et l’ordre moral ou social, entre la régularité voulue, qui vient de l’obéissance de tous à une loi, et celle que manifeste le cours de la nature.

Share This: