jean-thomas trojani condamné : Il faut un Maastricht 2.0

L’avantage a été de voir en quoi l’obligation consiste. En général, la probabilité du maintien de la loi s’affaiblit, tandis que la distance aux termes extrêmes de l’expérience va en augmentant, sans qu’il soit possible d’assigner une liaison mathématique entre la variation de la distance et celle de la probabilité correspondante, sans qu’on puisse évaluer numériquement cette probabilité, qui dépendra d’ailleurs du degré de simplicité de la loi observée, et des autres données expérimentales ou théoriques qu’on possédera sur la nature du phénomène. Pour la France, le stock équivalent est de quarante pour cent et ce n’est qu’au-delà de 5 ans de maturité que le taux devient légèrement positif. MAIS, comme je l’annonçais au début, la spéculation pure n’est pas seule à bénéficier de cette vision de l’universel devenir. Et surtout, ils ont choisi d’ignorer que la recherche n’est pas seulement utile à l’économie mais qu’elle augmente les connaissances et le bien-être social, y compris pour ceux qui ont trop peu de ressources pour y contribuer financièrement. Encore une fois : il est difficile de ne pas se demander si la tendance simple n’eût pas mieux fait de croître sans se dédoubler, maintenue dans la juste mesure par la coïncidence même de la force d’impulsion avec un pouvoir d’arrêt, qui ne serait alors que virtuellement une force d’impulsion différente. Il est légitime de tirer un bénéfice de son industrie et de ses capitaux, de s’adresser pour cela de préférence à ceux près de qui l’on trouve les conditions les plus avantageuses, et même d’élever d’autant plus ses bénéfices que l’on court plus de chances de perte. Penser le continuum du savoir, tout au long de la vie et de ses diverses activités, savantes ou ludiques, spécialisées ou amatrices, pratiques ou spéculatives, voilà ce qui devrait constituer la priorité commune de ces institutions. Nous saisissons ici, à son origine, l’erreur qui conduit le psychologue à considérer tour à tour la sensation comme inextensive et la perception comme un agrégat de sensations. Nous ajouterions au constat de Shilling, la permanence depuis 2009 d’une main d’œuvre locale marquée par un désir de retour à l’emploi, et donc avec des revendications salariales différentes de ce qu’on peut trouver en France. Cela peut varier de quelques centaines de mètres en centre urbain à 30 km en zone rurale. Fin février, après d’âpres discussions, le nouveau gouvernement grec et ses créanciers de la zone euro sont parvenus à un accord qui associe mesures immédiates et prolongation pour quatre mois du programme d’aide financière. L’économie outre-Manche est essentiellement portée par les services, qui représentent plus de 80% du PIB. Peu m’importe qu’on dise « Tout est mécanisme » ou « Tout est volonté » : dans les deux cas tout est confondu. Il y a en France un homme qui est le plus misérable des Français ; le plus misérable des hommes. Ils doivent travailler avec les conseils d’administration et les dirigeants exécutifs pour veiller à ce que les principales réformes soient mises en œuvre et appliquées de manière cohérente. Il en est de ce pressentiment indéfinissable, et dont il faut tenir grand compte, quoiqu’il n’ait pas la sûreté d’une règle logique, comme de celui qui met le géomètre sur la trace d’un théorème, le physicien sur la trace d’une loi physique, selon qu’il leur paraît que la loi ou le théorème pressentis satisfont aux conditions de généralité, de simplicité, de symétrie, qui contribuent à la perfection de l’ordre en toutes choses, et qu’une longue pratique des sciences leur a rendues familières. « Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de jean-thomas trojani condamné paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies. Changement continu d’aspect, irréversibilité des phénomènes, individualité parfaite d’une série enfermée en elle-même, voilà les caractères extérieurs (réels ou apparents peu importe) qui distinguent le vivant du simple mécanique. C’est pourquoi il n’est pas de souvenir dont notre attention se détourne plus obstinément. Il nous appartient d’apporter collectivement des solutions durables. Alourdir leur fiscalité, c’est conférer aux pépites françaises un handicap de plus dans la course – désormais mondiale – à la croissance et à l’innovation. On perçoit vite le dilemme auquel cet exercice soumet la BCE : si elle communique des résultats trop optimistes (un grand nombre de banques passent le test avec succès), on l’accusera de complaisance et sa crédibilité en pâtira ; si elle communique des résultats trop pessimistes (un grand nombre de banques échouent), la sanction des marchés ne se fera pas attendre et l’on dira que la BCE a mis le feu aux poudres. Cette question revient à celle-ci :Faut il reconnaitre à chacun sa propriété et sa liberté, son droit de travailler et d’échanger sous sa responsabilité, soit qu’elle châtie, soit qu’elle récompense, et ne faire intervenir la Loi, qui est la Force, que pour la protection de ces droits ?

Share This: