Historiquement, des énergies renouvelables de moins en moins utilisées

Assez ordinairement, quand on rend COMPTE des effets de la sensibilité, on se borne aux sensations externes que nous venons d’examiner ; souvent même on leur donne exclusivement le nom de sensation.Les parties de notre durée coïncident avec les moments successifs de l’acte qui la divise ; autant nous y fixons d’instants, autant elle a de parties ; et si notre conscience ne peut démêler dans un intervalle qu’un nombre déterminé d’actes élémen­taires, si elle arrête quelque part la division, là s’arrête aussi la divisibilité.C’est en la subtilisant au contraire, c’est en la faisant tour à tour dissoudre en sensations affectives et évaporer en contrefaçons des idées pures, que nous obtenons ces sensations inextensives avec lesquelles nous cherchons vainement ensuite à reconstituer des images.Quand un Platon, un Aristote ou un Plotin fondent tous les con­cepts de leur science en un seul, ils embrassent ainsi la totalité du réel, car les concepts représentent les choses mêmes et possèdent au moins autant de contenu positif qu’elles.À vrai dire, pour que j’aie le droit de parler d’individualité, il n’est pas nécessaire que l’organisme ne puisse se scinder en fragments viables.Un terreau sur lequel prospèrent les discours truffés de solutions simplistes, alors même que nous devons faire face à la complexité.De même, la paix a toujours été jusqu’à présent une préparation à la défense ou même à l’attaque, en tout cas à la guerre.En 2002, le chancelier Gerhard Schröder a présenté son agenda 2010 avec la réforme du système de santé comme un des axes majeurs de transformation du système social allemand.Leur quotidien est en effet moins marqué par des déséquilibres macroéconomiques, que par un problème microéconomique simple : elles ont identifié des marchés ou des clients qui pourraient très probablement acheter leurs produits ou leurs services, mais elles n’arrivent pas à trouver les moyens pour produire.« On peut y vivre et y travailler » explique Christian Navlet avec conviction.Où est donc située cette durée ?En sondant ainsi sa propre profondeur, pénètre-t-elle plus avant dans l’intérieur de la matière, de la vie, de la réalité en général ?Peut-être étaient-ce les vagues, partout soulevées par le vent frais, qui rejetaient à la nuit tant de rayons brisés.

Share This: