Clignotants au vert pour l’automobile

La représentation d’une force qui empêche est à peine postérieure, sans doute, à celle d’une force qui aide ; si celle-ci est naturelle, celle-là s’en tire comme une conséquence immédiate ; mais elle doit surtout proliférer dans les sociétés stagnantes comme celles que nous appelons aujourd’hui primitives, où les croyances se multiplient indéfiniment par voie d’analogie, sans égard pour leur origine.Capitaliser sur l’expérience client  : les entreprises, en proposant aux consommateurs une expérience d’achat sans faille et en développant des programmes de fidélisation, peuvent alors créer une relation gagnant-gagnant avec leurs clients. Vous n’éviterez pas la réglementation (vilain mot, mais qui dit bien ce qu’il veut dire, en ce qu’il met impérativement des rallonges à règle et à règlement).Il constate comme nous l’action de ces causes secondes.Tout cela ressemble bien plus qu’on ne croirait d’abord à un jeu d’enfant.Mais beaucoup d’entreprises témoignent d’une réalité différente.Il est incontestable que tout état psychologique, par cela seul qu’il appartient à une personne, reflète l’ensemble d’une personnalité.Antonio Fiori, a voulu rencontrer tous les partenaires concernés.Toute sa vie il observa, il expéri­menta, il médita.La question qui se pose dès maintenant aux constructeurs est la suivante : seront-ils simples fournisseurs de données brutes que d’autres sauront valoriser ? Ou sauront-ils – par leur capacité à collecter, traiter, enrichir en permanence les données – faire de la data un moteur de création de valeur durable, pour eux et pour leur clients ? De la réponse à cette question simple, dépendra le partage de valeur de ce nouveau Capital Data en création pour le secteur automobile.Encore ne portent-elles que sur les rêves que nous connaissons aujourd’hui, sur ceux dont on se souvient et qui appartiennent plutôt au sommeil léger.

Share This: