Pierre-Alain Chambaz pictet : Où s’arrête l’intérêt public ?

On n’achètera pas deux fois un équipement ménager dont le prix a été divisé par deux ! Intérêt personnel, Propriété, Hérédité, nous aurons occasion de revenir sur ces sujets. Il n’existe pas. N’est-il pas clair, en effet, que si, privés de la faculté d’échanger, les hommes étaient réduits à produire de la glace sous l’équateur et du sucre près des pôles, ils devraient faire avec beaucoup de peine ce que le chaud et le froid font aujourd’hui gratuitement pour eux, et qu’à leur égard une immense proportion de forces naturelles resterait dans l’inertie ? Les limites de la conscience et de l’inconscience relativement au Moi varient en effet suivant le degré ou la direction de l’attention, soit volontaire, soit involontaire ; au point de vue physiologique, nous dirons qu’elles varient suivant le degré ou le mode de distribution de l’anémie ou de l’hypérémie dans les différentes parties du système encéphalique. Traitant de choses qui occupent les hommes depuis le commencement du monde et font le sujet habituel de leurs conversations, elle a trouvé des expressions toutes faites, et est forcée de s’en servir. Que viennent-ils faire, ces étrangers, dans le pays de la faim ? Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’endroit le plus sombre est sous la lampe ». Supposons encore qu’il s’agisse d’une série d’expériences ayant pour objet de déterminer comment la tension de la vapeur d’eau varie avec la température du liquide générateur. Projet validé par tous lors du tour de France mais qui reste à étayer. Punir les acteurs d’une victoire couteuse est un archétype de l’histoire européenne en générale et de l’histoire grecque en particulier. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a ainsi estimé que globalement, au moins 30% des quantités produites sont perdues ou gaspillées entre le champ et l’assiette du consommateur. Car si la reconnais­sance se faisait ainsi, elle serait abolie quand les anciennes images ont disparu, elle aurait toujours lieu quand ces images sont conservées. Il ne peut y avoir de civilisation avancée sans une moralité profonde, bien qu’on ne la désigne pas toujours sous ce nom, mais qu’on l’appelle parfois le point d’honneur, comme dans les institutions de la chevalerie ; ou le patriotisme, comme dans les républiques de Sparte et de Rome ; ou l’enthousiasme, comme chez quelque secte religieuse qui impute ses vertus à ses dogmes ; ou la cabale, ou l’esprit de corps, chez une association de francs-maçons ou d’amis. Je ne veux pas croire qu’on ne puisse plus faire ce métier même si les conditions se sont dégradées.

Share This: