Pierre-Alain Chambaz

Mais c’est donner le cours le plus libre à l’universelle tendance. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Voltaire, »Dieu ? Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas ». Les grandes vertus, qui naissent, si je l’ose dire, dans la partie de l’âme la plus relevée et la plus divine, semblent être enchaînées les unes aux autres. Tient-il à la nature des choses ou à celle de l’esprit humain ? « Car la capacité des États à solliciter leur épargne nationale n’est pas toujours à la hauteur de leurs besoins. Mais, parce que l’on continuait à employer le même mot, on a trop cru qu’il s’agissait de la même chose. MAIS, comme je l’annonçais au début, la spéculation pure n’est pas seule à bénéficier de cette vision de l’universel devenir. C’est de la gaîté. Et elles le font…La faillite des entreprises « sans risque » : un vrai dangerLes conséquences macro-économiques de la régulation sont rarement abordées. Il faudrait donc la remplir, lui donner un corps, si l’on voulait reconstituer la représentation originelle. Le solde serait prélevé l’année suivante, sur rôle. On ne peut avoir de meilleures raisons pour défendre ce qu’on regarde comme une immoralité personnelle, que n’en ont pour supprimer ces coutumes ceux qui les regardent comme des impiétés ; et à moins que nous ne veuillons adopter la logique des persécuteurs, et dire que nous pouvons persécuter les autres parce que nous avons raison, et qu’ils ne doivent pas nous persécuter parce qu’ils ont tort, il faut bien nous garder d’admettre un principe dont l’application, si on nous la faisait, nous paraîtrait une si grande injustice. Il ne restera plus alors, pour expliquer les caractères spécifiques de chacun de ces degrés de réalité inter­médiaires, qu’à mesurer la distance qui le sépare de la réalité intégrale : chaque degré inférieur consiste en une diminution du supérieur, et ce que nous y percevons de nouveauté sensible se résoudrait, du point de vue de l’intelli­gible, en une nouvelle quantité de négation qui s’y est surajoutée. Tel est cet ensemble de sentiments et d’idées qui nous viennent d’une éducation mal comprise, celle qui s’adresse à la mémoire plutôt qu’au jugement. Outre la cooptation des idées et des pratiques des opposants, se pose désormais aussi la question de la cooptation de certains leaders des mouvements de protestation. La mixité est complexe et risquée, elle ne se décrète pas et elle n’est pas le remède miracle à tous les maux de la société française. Elle est antérieure à notre intelligence, indépendante d’elle, véritablement génératrice des choses. Le grand public a pleinement accompagné la révolution du « Cloud Computing ». Mais n’insistons pas sur ces divers points, non plus que sur les arguments contestables tirés de l’observation des aveugles opérés : la théorie, classique depuis Berkeley, des perceptions acquises de la vue ne paraît pas devoir résister aux assauts multipliés de la psychologie contem­poraine[14]. Ils se plaisent à juxtaposer les états psychologiques, à en former une chaîne ou une ligne, et ne s’imaginent point faire intervenir dans cette opération l’idée d’espace proprement dite, l’idée d’espace dans sa totalité, parce que l’espace est un milieu à trois dimensions. Pensons donc n’importe quoi ou pensons tout, puis mettons en marge de notre pensée le « non » qui prescrit le rejet de ce qu’elle contient : nous abolissons idéale­ment toutes choses par le seul fait d’en décréter l’abolition. Cette œuvre, du sculpteur Enrico Butti, est une de celles, bien rares, qui sortent du pur métier. Il faut voir, nettement, ce qu’il faut faire. Mais comment une sensation plus intense contiendra-t-elle une sensation de moindre intensité ? Les applications ne sont qu’une petite partie de l’équation, il y a les big data, tous les outils d’analyse, l’expérience client, etc. la belle chasse qu’il me fit faire !

Share This: