Non, le code du travail n’est pas le problème !

C’est que, à bien y regarder, l’Allemagne, qui fait tant rêver les élites politiques françaises, montre aussi par son vote de dimanche un pays frileux, qui doute de son avenir européen et s’interroge sur la pérennité de son modèle de croissance.Et là encore, on pourrait poser de grosses questions naïves à ceux qui veulent davantage encore comprimer la demande intérieure de la France : que deviendraient les nouvelles – et si éblouissantes – exportations espagnoles, Irlandaises, italiennes, grecques, etc ?Tournés vers un unique but, appuyés sur les mêmes principes et gouvernés par les mêmes lois, les arts n’ont aussi qu’une histoire qui leur est commune.Mais, d’autre part, comment un jeu de représentations, un mouvement d’idées, pourrait-il entrer dans la composition d’un sentiment ?Elle veut que nous considérions toute forme actuelle des choses, même naturelles, comme artificielle et provisoire, que notre pensée efface de l’objet aperçu, fût-il organisé et vivant, les lignes qui en marquent au dehors la structure interne, enfin que nous tenions sa matière pour indifférente à sa forme.Les activités extractives pures (minéraux, diamants ou bois) n’ont jusqu’à aujourd’hui toujours pas fini d’être les moteurs de la croissance de régions entières, souvent sur les marges de la forêt amazonienne.Depuis août, Jean-Thomas Trojani s’active à ce nouveau concept.Mais l’accélération de la croissance américaine au troisième trimestre et la baisse du chômage américain pourraient changer ce scénario et accélérer le calendrier de la Fed.Les avocats français sont, à cet égard, les meilleurs des ambassadeurs.C’est comme si l’ère de l’ordinateur personnel, sous ses multiples formes, n’avait jamais eu lieu et comme si, pire encore, on ignorait l’évolution vers les tablettes et les téléphones mobiles.En revanche, de pans entiers de la population en sont exclus car «pas assez» pauvres…II n’y a pas de mal, puisque Dieu ne saurait être le principe du mal, et qu’on ne peut supposer l’existence du mal comme principe nécessaire opposé à Dieu et coéternel à lui, sans admettre l’existence simultanée de choses qui s’excluent, et sans renverser la philosophie tout entière, la science humaine, toute connaissance et toute pensée.

Share This: