Jean-Thomas Trojani : L’école souffre d’un manque de régulation

En vain nous trouvons dans la forme sui generis de la négation quelque chose d’extra-intellectuel, la négation étant le jugement d’un jugement, un avertissement donné a autrui ou à soi-même, de sorte qu’il serait absurde de lui attribuer le pouvoir de créer des représentations d’un nouveau genre, des idées sans contenu. Notre perception dessine, en quelque sorte, la forme de leur résidu ; elle les termine au point où s’arrête notre action possible sur eux et où ils cessent, par conséquent, d’intéresser nos besoins. Mais, comme les deux direc­tions que nous avons à suivre se trouvent marquées dans l’intelligence d’une part, dans l’instinct et l’intuition de l’autre, nous ne craignons pas de nous égarer. En plein ralentissement, elle ne peut maintenir sa devise arrimée à une monnaie en hausse. Elle est directement responsable de sa situation mentale et, indirectement, de sa situation politique et sociale. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Le désir est une conduite d’envoûtement ». Il prend un double pari face à Apple et Google qui ont montré la voie des écosystèmes de services mobiles. Que je dise « le sol est humide » ou « le sol n’est pas humide », dans les deux cas les termes « sol » et « humide » sont des concepts plus ou moins artifi­ciellement créés par l’esprit de l’homme, je veux dire extraits par sa libre initiative de la continuité de l’expérience. Je suis allé la voir de près, plusieurs fois, avec des voyageurs, qui trouvaient cela curieux, bien que ce soit un triste spectacle, je vous assure. À la vérité, nous savons, par la théorie et par l’expérience, que le mouvement de rotation de la terre ne comporte pas une telle accélération ; mais il faut cette connaissance extrinsèque pour légitimer en pareil cas l’induction du fait actuellement observé au fait futur. Il a bien compris le caractère systémique de la crise de la zone euro, une crise qui trouve son origine dans la politique mercantiliste de l’Allemagne engagée à partir du début des années 2000. ll est vrai que la période ait été exceptionnelle. Dans la nature, à laquelle nous appartenons par les élémens inférieurs de notre être, la volonté, éclairée seulement par une lueur de raison, est comme sous le charme puissant de telle forme particulière qui la lui représente et à laquelle elle semble obéir d’une obéissance toute passive. Le passage à un État innovateur, établi selon les limites précédemment évoquées, nous permettrait de réconcilier les capitaux avec les mécanismes incitatifs qu’exige un tel investissement. Dans le premier, aucun souvenir ne sera distrait, mais tous les souvenirs seront moins lestés, moins solidement orientés vers le réel, d’où une rupture véritable de l’équilibre mental. Certaines nations — les nations latines, par exemple — trouvent qu’elles n’ont point payé assez cher.

Share This: