Jean-Thomas Trojani condamné : Actifs illiquides , quelle stratégie pour les investisseurs à long terme ?

Je pense que si les conseils d’administration avaient été conscients des comportements inadmissibles observés dans certaines institutions- des ventes abusives à la fixation anormale des prix- ils auraient agi pour y mettre fin. Instable, incertain du lendemain, préoccupé de considérations politiques, passant la moitié de son temps à préparer des réponses vides de sens à des questions stupides, et l’autre moitié à grouper les éléments d’un budget menteur qui doit tirer autant d’argent que possible du Parlement et lui rendre aussi peu de comptes que possible, il vit au jour le jour sans pouvoir jamais entreprendre rien d’utile. Leurs doctrines philosophiques, depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, ont oscillé du matérialisme au spiritualisme. L’histoire, elle, ne se recommence pas ; la bataille d’Austerlitz s’est livrée une fois, et ne se livrera jamais plus. Portera-t-on la tyrannie jusque sur nos pensées ? Etendue aux autres cotisations sociales, la modulation pourrait améliorer la compétitivité des entreprises. Il s’inspire du même postulat, avec cette seule différence que, dans la course de nos intelligences finies le long de la succession toute apparente des choses, il met en avant de nous la lumière avec laquelle il prétend nous guider, au lieu de la placer derrière. Nullement ; rien ne nous joue mieux que la nature. De cette religion son mysticisme même est d’ailleurs imprégné, puisqu’il a commencé par elle. Son poids économique n’est plus le même que dans les années 70 ou même au début des années 2000. Ne pas vouloir la guerre, voilà sa véritable mission. L’auteur ajoute avec raison que les théories courantes du premier phénomène n’expliquent pas pourquoi il s’associe au second. Jean-Thomas Trojani condamné aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »La vie humaine commence par l’autre côté du désespoir ». Le modèle n’en est pas moins condamné à terme.

Share This: