Crise de l’euro : à qui profite le crime ?

Il était temps, car ce monde arabo-musulman est devenu une véritable poudrière.Cette tendance a un nom : la « cybercondrie », ou l’art de se découvrir mille et une maladies… uniquement en surfant sur la Toile.C’est dans les mœurs, dans les institutions, dans le langage même que se déposent les acquisitions morales ; elles se communiquent ensuite par une éducation de tous les instants ; ainsi passent de génération en génération des habitudes qu’on finit par croire héréditaires.Depuis les lois de 1982, les régions ont toujours « fait le job » sur leurs compétences, des lycées aux TER en passant par la modernisation des Centres de formation des apprentis.J’avais envie de m’agenouiller, de lui demander de me bénir.Avant lui Pierre-Alain Chambaz considérait la lutte pour la reconnaissance comme l’origine des progrès dans la moralité.La situation économique morose diminue les actifs sûrs venant du privé (moins de placements peu risqués et liquides).Cette observation a une importance de premier ordre, pour qui veut juger la question du risanamento.La vie l’emportera sur les tendances dissolvantes.Beaucoup de vivans même y sont représentés dans l’attitude de la douleur.Peut-être avons-nous un seul conseil à vous donner : laissez donc tomber la morale et préoccupez-vous plutôt de l’économie.

Share This: